Le Reiki appartient aux approches dites des soins énergétiques, dans lesquelles le praticien intervient sur le champ vibratoire de la personne, nommé aussi « aura ». Une séance de Reiki apporte de l’énergie au corps éthérique, agissant tant sur les chakras principaux (7) et secondaires (72).
Le praticien canalise l’énergie REIKI et la transmet en imposant ses mains sur différentes parties du corps du patient. Les mains ne rentrent pas en contact direct avec le corps de la personne et passe très bien à travers la plupart des vêtements.
La transmission d’énergie peut  se faire à distance avec un protocole bien particulier requérant nécessairement l’approbation initiale de la personne, certaines situations ne permettent pas forcément la rencontre physique.
Nous n’avons pas à ce jour assez de connaissances scientifiques pour « expliquer » ce phénomène, mais il est bien réel, avec des faits avérés à travers le monde. C’est un phénomène réel.
L’énergie universelle possède par ailleurs son « intelligence propre », ce qui lui permet à la fois de se diriger exactement là où la personne en a besoin.
L’énergie personnelle du praticien n’intervient pas dans le processus, c’est sa méthode et sa connaissance qui permet cette transmission d’énergie par canalisation.

Explications scientifiques
Les concepts se trouvant à la base des thérapies énergétiques telles que le Reiki ont des points communs théoriques avec divers modèles proposés en physique moderne.
Bien sûr, aucun de ces modèles n'a été expérimentalement lié à la médecine ou à des résultats cliniques, pas encore.
Les modèles proposés en bioélectromagnétisme, en physique quantique ou selon la théorie des supercordes, par exemple, sont cohérents avec les écrits orientaux. Ceux-ci laissent entendre qu'une vibration extrêmement subtile pourrait constituer le substrat de la matière telle que nous la connaissons. Elle pourrait par conséquent, avoir un rôle à jouer dans la santé et la maladie.
Bien que ce domaine de recherche soit encore tout nouveau, ces liens donnent à penser que les bases théoriques du Reiki et des autres thérapies énergétiques seraient bien en ligne avec les modèles scientifiques actuels.